A quel âge commencer la danse ?

Votre enfant peut débuter la danse dès l’âge de 4 ans, mais de 4 à 8 ans, les cours sont différents, pour s’adapter au développement moteur et à la capacité de concentration de votre enfant. Concrètement, deux étapes structurent l’apprentissage de la danse chez les tou.te.s petit.e.s ..

Tomber comme une plume, tourner autour d’une balle, objets de pédagogie et d’imaginaire sources de danse dès le plus jeune âge !

De 4 à 6 ans : l’éveil

Les cours d’éveil sont des cours de danse qui partent de l’énergie des enfants pour leur faire découvrir la danse à travers toutes ses composantes : la connaissance de son corps et ses différentes coordinations, l’espace, la musique, la relation aux autres et au groupe. Les cours se constituent ainsi majoritairement de propositions d’explorations imagées qui permettent aux enfants de découvrir les notions fondamentales de la danse de manière « détournée ». Il.Elle.s apprennent sans s’en rendre compte. Pour les accompagner, nous nous servons de tout support de sensibilité : objets, histoires, musiques, chants, imagination.

Par exemple, pour découvrir la notion de légèreté, nous proposons aux enfants d’observer puis de danser à la manière d’une plume. Pour les amener à travailler sur les appuis et les équilibres, nous leur proposons d’imaginer des statues les plus variées possibles que le reste du groupe doit pouvoir reproduire. Chaque proposition amène ainsi l’enfant avec poésie à découvrir par lui même, à travers ses propres gestes, les différentes énergies et qualités qui fait de son mouvement une matière dansante. Avec leurs propres gestes, ils sont ainsi déjà danseur.se.s artistes voire même chorégraphes et spectateur.trice.s.

Les enjeux principaux : se détacher des autres, prendre l’espace -si vaste à cet âge là-, découvrir son corps et ses mobilités, varier son tonus musculaire.

Ici par exemple, j’ai proposé aux enfants de s’imaginer avec de la peinture sur certaines parties de leur corps. Ils choisissent en secret une ou plusieurs couleurs ainsi que les parties du corps avec lesquelles ils veulent danser. Ils doivent alors proposer une danse qui remplirait l’espace de couleur. Ce travail peut-être réalisé en deux groupe avec un groupe qui observe et tente d’identifier les parties du corps choisies. Cette proposition fait suite à un travail important de découverte des différentes parties du corps et vient approfondir les sujets de dissociation corporelle, de travail des appuis, de prise d’espace.
Photo prise lors du cours enfants à Galatée, au Crès, Montpellier

De 6 à 8 ans : l’initiation

A partir de 6 ans, le corps et notamment la marche commencent à se stabiliser et le temps de concentration s’allonge. On peut ainsi amener les enfants à rentrer de plus en plus dans d’autres coordinations, notamment dans celles du ou de la professeur.e.

Le travail d’exploration et d’improvisation se structure pour aller de plus en plus vers un travail de reproduction sensible. On ne parle toujours pas ici de technique car il s’agit bien encore de partir de l’élan des enfants pour les amener peu à peu à le structurer. Peu à peu, on laisse ainsi les objets et les jeux comme matière de souvenir pour travailler à retrouver les mêmes sensations, rester dans la même qualité de danse et la même sensibilité sans les supports. C’est là tout l’enjeu qui différencie notamment la danse d’une pratique 100% sportive comme la gymnastique par exemple.
L’âge des enfants permet par ailleurs une meilleure concentration et donc des consignes plus complexes avec plus d’éléments. Sur une proposition, on pourra ainsi travailler à la fois sur une notion d’espace et sur une notion de musique, alors qu’on ne travaillerait qu’une seule composante à la fois en éveil.


« Les enfants : ils dansent avant d’apprendre qu’il n’y a rien qui ne soit pas de la musique. »

William Stafford


A partir de 8 ans : les cours techniques et les ateliers

A partir de 8 ans et jusqu’à l’âge adulte, on dissocie désormais deux types de travail très complémentaires : les cours techniques et les ateliers. Bientôt un article à suivre sur le sujet !

8 ans, c’est aussi l’âge où les enfants peuvent désormais décider du style de danse qu’il veulent apprendre et travailler vraiment sur les spécificités de celle-ci : jazz, contemporain et/ou classique. Il est tout à fait possible de s’orienter vers de nombreux autres styles de danse (hip-hop, danse orientale…) mais de mon côté, je vous parlerai surtout des danses dont l’enseignement est régit par un diplôme d’Etat.


Publié par Marjorie

Professeure de danse contemporaine sur Montpellier, et parfois sur Paris !